Mercredi, Août 15, 2018

AddThis Social Bookmark Button

La reine de la beauté togolaise a été élue samedi dernier. La cérémonie a eu pour cadre le palais des congrès, à l’occasion, plein à craquer. Cette année, le public et le jury se sont accordés sur le choix de la miss. Son nom, Handlos Monique, 18 ans, troisième année de droit.

Sponsorisée par la société de téléphonie mobile le Groupe Atlantic communément appelé Moov TOGO, l’élection miss Togo, 17ème édition a duré plus de quatre heures d’horloge, de 20 h 45 à un peu plus de 1 h. les 20 candidates ont  fait, en tout, cinq sorties. . La première sortie en tenue de ville a permis à chaque candidate de se présenter et de répondre à une question visiblement à laquelle elle a été préparée. Les questions portaient sur des sujets variés, d’ordre social, surtout, allant de l’éducation de la jeune fille à la famine en passant par le pardon, l’amour et tout le reste. Les filles, d’une manière générale, ont fait de leur mieux à part quelques ratés.  La sortie en  maillot de bain appelée encore l’heure de la vérité est celle qui a permis au jury de juger de la beauté des candidates, qui, par ailleurs, avaient aussi l’obligation d’exécuter, chacune, une danse traditionnelle de son choix. L’heure décisive, comme toujours, fut celle de l’interview. Les numéros 5 (4ème dauphine), 10 (3ème dauphine), 13 (2ème dauphine), 9 (1ère dauphine) et 8 (la miss) ont fait l’unanimité. Mademoiselle Handlos Monique a surtout convaincu par sa beauté, estiment certains spectateurs plus séduits par la réponse du numéro 3 (Kolani Shéritha) qui, selon eux, a loupé la couronne parce que, tout juste, un peu moins belle que Monique. La soirée, de l’avis de beaucoup de personnes, a été satisfaisante. De plus en plus, les filles qui se présentent à cette élection sont évoluées dans les études. Ce qui est très encourageant. Depuis plusieurs années déjà, l’animateur reste le même: Patrick Amenda, plus sûr de lui que jamais.

L’édition 2011 a été l’occasion de la révélation d’un groupe d’enfants venus de Kpalimé: «Les ambassadeurs de vie». Dans un sketch intitulé: «La dictée contestée» de Gilbert Zongli, ils ont fait, à la fois, marrer et réfléchir le public. Leur message: «donner une chance aux femmes, c’est contribuer au développement de notre pays». Une philosophie, qui interpelle tout le monde, les décideurs en premier. C’était aussi l’occasion de voir le film de la mise au vert des miss pendant leur préparation qui, en plus des moments forts de loisir que le comité leur a offert, se sont rendus dans un orphelinat à Badja sur la route de Kpalimé. Une autre manière pour l’événement miss Togo de manifester ses préoccupations  sociales allant dans le sens du développement.

Nathalie Akakpo

Commentaires  

 
0 #3 le saint 28-06-2014 23:02
ce n'est vraiment pas intéressant que l'on remarque encore des fautes ou des erreurs malgré les corrections ou suggestions que des gens ont eu le temps de vous apporter. C'est
pour ainsi dire que depuis des années ,l'article est resté sans être corrigé. Ce n'est pas bien
Citer
 
 
+1 #2 adjamagbo 19-03-2012 21:01
un rectificatif dans l'article les enfants vienne d'atakpamé l'émetteur en scène est M HOUNZAGLI Gilbert et le titre du sketch est une dictée contesté merci pour votre apport a notre structure
Citer
 
 
0 #1 Noelly 12-09-2011 09:55
vous affichez le visage de la MIss 2010 à l a place de la MISS TOGO 2011, ceci est un scandale et indigne d'un site d'info comme "etiame". C'est comme cela que vous injecter des info erronnées dans l'esprit des humbles citoyens que nous sommes. Veuillez corriger cette grave erreur.
bien à vous.
Citer
 

Copyright ©2005 www.etiame.com tous droits réservés.
Toute reproduction partielle ou intégrale doit faire l'objet d'une demande préalable.