Lundi, Décembre 17, 2018

AddThis Social Bookmark Button

Une enquête contre INGRID AWADE pour situer l’opinion paraît inévitable si le Togo se veut un Etat séreux et crédible. Une ordonnance du juge devra amener devant la Cour la Directrice des impôts pour éclairer le peuple togolais sur la gestion qui est faite des impôts perçus pour le compte de l’Etat.

Le procès de KPATCHA et co-accusés a révélé que la directrice des impôts a sorti des caisses de son institution une rondelette somme de 29 milliards de francs CFA pour organiser la campagne électorale du chef de l’Etat Faure GNASSINGBE lors de la présidentielle de 2010.

C’est Essolizam, l’un des accusés à la barre et demi frère de KPATCHA et de Faure GNASSINGBE qui a fait cette révélation. Une révélation confirmée par un autre accusé Lambert ADJINON qui nécessite une interpellation de la Directrice des impôts à la suite d’une enquête et un audit en bonne et due forme du service des impôts.

Ce n’est pas la première fois que le bruit coure qu’il s’y  passe des malversations au niveau des impôts dirigés par Madame Ingrid AWADE. On dit d’elle, qu’elle use des deniers publics à sa guise. On l’a cité dans la construction d’un grand immeuble dans le quartier Cacavéli pour le compte du chef de l’Etat avec les sous retirés dans les caisses des impôts. On dit qu’elle a acheté en désordre des domaines fonciers dans la préfecture de la Koza en puisant dans les caisses des impôts et beaucoup d’autres faits sans qu’aucune preuve ne soit brandit. Tout ce qu’on avance comme preuve résulte dans son train de vie exponentiel. Mais voilà que devant la Cour qui connaît de l’affaire de tentative d’atteinte à la sûreté de l’Etat des inculpés et pas des moindres, des demi-frères du chef de l’Etat et  autres officiers de police judiciaire, révèlent qu’une soustraction de la faramineuse somme de 29 milliards de francs CFA faite par la Directrice des impôts avait servi à organiser la campagne du chef de l’Etat. On se souvient que les partis politiques et les candidats de l’opposition avaient dénoncé le déséquilibre observé dans le déroulement de la campagne électorale. Ils avaient accusé le chef de l’Etat d’utiliser les moyens de l’Etat à cet effet. Mais son entourage est monté au créneau pour récuser les allégations les traitants de mensongères. Les proches du président avaient déclaré en ce moment que la loi est respectée et que suivant le code électoral la campagne du candidat Faure n’a pas dépassée les 50 Millions F CFA comme prévu par la loi. Que les autres dépenses étaient des dons. La dernière campagne électorale s’est déroulée avec l’utilisation des véhicules de l’Etat alimentés par les bons d’essence acquis par l’Etat pour son fonctionnement.

Il urge qu’une ordonnance soit émise pour qu’on puisse établir très rapidement la lumière sur les 29 milliards que Essolizam a déclaré à la barre comme ayant servi à organiser la campagne de Faure GNASSINGBE. Il urge également un audit des services des impôts sur les sorties d’argent à ce niveau et sur le montant qui a servi à construire la nouvelle direction des impôts. En règle générale, tous les fonds de l’Etat sont versés au trésor public qui ordonnance les dépenses au nom de l’Etat. Le ministère de l’économie et des finances devra faire diligence pour ne pas être complice des détournements supposés de deniers publics dans les services des impôts du pays.

Francis Pedro, Crocodile

Commentaires

 
0 #3 oikz 11-10-2011 15:10
Que vient chercher la question de la beauté dans ces cas-ci?
Citer
 
 
-5 #2 Je soutien 05-10-2011 18:33
Elle est vraiement belle. Elle peut être la première dame du Togo, elle est intelligente également que les jaloux meurts.
Citer
 
 
-3 #1 Lee Tono 23-09-2011 18:58
Si la photo n'a pas été retouchée, au moins elle est belle, Faure a du goùt. C'est tout pour le moment.
Citer
 

This content has been locked. You can no longer post any comment.

Copyright ©2005 www.etiame.com tous droits réservés.
Toute reproduction partielle ou intégrale doit faire l'objet d'une demande préalable.