Vendredi, Février 23, 2018

AddThis Social Bookmark Button

MIRAGE, Ou Quand les lueurs s’estompent dépeint quatre destins, quatre ombres que vous avez peut-être déjà croisées un soir, sur un trottoir…

Issaka, le plongeur, qui trime du matin au soir dans un restaurant, et lit Sartre pendant sa pause, est bousculé par un patron inculte qui ne pense qu’à s’enrichir sur le dos de ses employés.

Sam, que les sirènes de la vie européenne, claironnées par des faux amis, attirent irrémédiablement, comprendra bien vite que cette vie n’est pas pour lui, et retournera au pays.

Miguel n’aura pas cette clairvoyance. Aveuglé par l’amour, il se fera bel et bien plumer par deux sans vergogne qui profiteront de lui, ne lui laissant que ses yeux pour pleurer.

Quant à Kodjo, qui a vendu le peu qu’il possédait contre un billet en Europe, il va découvrir, avec stupeur, que sa vie vaut moins que celle d’un chien. Est-il encore considéré comme un être humain, rien n’est moins sûr…

Quatre papillons, plus quelques autres, parmi des milliers, qui se brûlent les ailes aux lumières de la ville…

A la lecture de cet ouvrage il apparait tout à fait clair que si certains ont su tirer leur épingle du jeu en immigrant en occident, il ne faut pas perdre de vue que bon nombre d’immigrés tirent le diable par la queue et ne savent pas à quel saint se vouer. Comme des naufragés se noyant dans les gouffres amers ils s’enlisent dans les dédales du labyrinthe que constitue pour eux la vie en occident.

Paru aux Éditions l'Harmattan, collection Encres noires, juillet 2012,

Mirage, Ou Quand les lueurs s’estompent de Ayayi Gblonvadji Ayi Hillah est en vente chez votre marchand de journaux et en librairie au prix de 11,50 euro.

Copyright ©2005 www.etiame.com tous droits réservés.
Toute reproduction partielle ou intégrale doit faire l'objet d'une demande préalable.