Samedi, Février 24, 2018

Note des utilisateurs: / 0
MauvaisTrès bien 
AddThis Social Bookmark Button

L’Union des syndicats de l’éducation du Togo (USET) et la Confédération générale des cadres du Togo (CGCT) ont demandé mercredi lors d’une audience que le président de l’Assemblée nationale, El Adj Abasse Bonfoh, leur a accordée que son institution prenne en compte les préoccupations des enseignants et des fonctionnaires avant l’adoption du budget général 2013, a appris l’agence Xinhua de sources officielles.

Le porte-parole de l’USET, Tablissi Narcisse, a rappelé que l’éducation nationale a connu des agitations l’année passée. Par conséquent ils sont venus rencontrer le président de l’Assemblée nationale pour que leur problème de primes puisse trouver une solution afin que cette année soit une année apaisée.

"Ces primes vont aider à la fluidité des rapports pour pouvoir sortir des résultats concrets", a ajouté M. Tablissi.

Le secrétaire général de la CGCT, Ephrem Tsikplonou, a indiqué que sa centrale a demandé depuis le 15 février dernier au gouvernement que le statut général de la fonction publique soit adopté d’une façon accélérée, mais jusqu’à présent rien ne se dessine à l’horizon. C’est pourquoi sa délégation est allée demander au président de l’Assemblée nationale de prendre conscience de cette situation afin qu’elle trouve une solution avant l’adoption du budget 2013.

(Xinhua)

Copyright ©2005 www.etiame.com tous droits réservés.
Toute reproduction partielle ou intégrale doit faire l'objet d'une demande préalable.