Mardi, Décembre 18, 2018

Général Charles Zoumaro GNOFAME: Le dirigeant sportif du siècle

Note des utilisateurs: / 8
MauvaisTrès bien 
AddThis Social Bookmark Button

Désigné en 2000 par le Comité International Olympique (CIO),  comme le dirigeant sportif du siècle au même titre que feu Anani MATTHIA, le Général GNOFAME est l’une des figures de proue du sport togolais.

C’est le tout premier Président du Comité National Olympique Togolais (CNOT) à avoir ramené dans ses valises, une médaille olympique grâce à Benjamin BOUKPETI en Canoë Kayak en 2008 à Pékin.

Il est un membre influent de la Confédération Africaine de Football (CAF). Nous l’avons tous vu et reconnu à la télévision lors de la dernière Coupe d’Afrique des Nations (CAN 2012) à Libreville,  accueillant les Présidents Ali BONGO du Gabon et Obiang NGUEMA de la Guinée Equatoriale.

De 1984 à 1988, il a présidé la Fédération togolaise de football (FTF) où il a conduit l’équipe junior de football du Togo au championnat du monde Chili en 1987.

Athlète pratiquant de haut niveau dans sa jeunesse, c’est en tentant de battre le record du parcours du combattant  des troupes africaines basées à Tambacounda au Sénégal qu’il a fait une chute à Saint-Louis et s’était cassé la jambe. C’était le 13 février 1958. Malgré cet accident, les autorités militaires françaises avaient tenu à le garder au sein des troupes pour ses qualités d’homme. Nous sommes persuadés que cette information éclairera, tous ceux qui penseraient que le Général Charles Zoumarou GNOFAME est né avec une infirmité congénitale et que malgré cela, il a été recruté.

Membre de la Commission Environnement et Sport de la Fédération Internationale de Football Association (FIFA), Zoumaro GNOFAME avait été Ministre de l’Environnement et des Ressources Forestières dans le gouvernement du 29 juillet 2003  sous l’autorité de son «chef» et ami, feu le Général EYADEMA.

Diplômé de l’Ecole Supérieure et d’Application du Matériel de Bourges en France, ce n’est pas par hasard qu’il avait été Directeur Général du Garage Central Administratif et certains mauvais conducteurs se souviennent de sa rigueur. Pour la petite histoire, il y en a aujourd’hui qui se vantent d’avoir eu le permis du temps où il avait la délivrance du permis de conduire sous son autorité. Le permis obtenu à l’époque, des citoyens l’ont baptisé «permis Gnofame».

Le Général  GNOFAME n’hésitait pas à interpeler les automobilistes en pleine circulation et leur retirer le permis en cas de manœuvre qui constitue une violation du code routier. En son temps, chacun s’efforçait de respecter le code de la route pour ne pas être obligé de voir détruire son permis pour recommencer. Cela dénote d’un certain sens patriotique qui avait animé l’homme et qui semble avoir disparu aujourd’hui chez nombre de gens qui sont aux affaires et disposent d’une parcelle de pouvoir pouvant les aider à influer positivement sur les administrés en vue du progrès social.

Aujourd’hui, l’homme déplore ce qu’est devenue la circulation dans notre pays et particulièrement dans la capitale où chacun fait ce qu’il veut, roule comme il veut, gare comme il veut en foulant au pied les règles même les plus élémentaires de la circulation et du code de la route.

Passionné également d’aviation, il a été Directeur Général de la Société Togolaise de HANDLING tout en étant Expert et Consultant en Matériel auprès des Tribunaux du Togo. 

Son expérience de la vie et des hommes lui a donné une grande sagesse et seul le mot fair play est son crédo. Ses admirateurs tout comme ses détracteurs lui reconnaissent deux qualités: ce sont la fidélité et la sincérité.

Devenu observateur des affaires sportives nationales, c’est l’ancien Vice-président de l’Association des Comités Nationaux Olympiques Africains (ACNOA) qui nous fait comprendre avec une légère nostalgie, qu’il a vécu beaucoup plus de moments exaltants, de joie et de bonheur grâce au sport que des moments de frustration.

En un mot, il ne regrette rien et souhaite tout le meilleur au sport togolais ainsi qu’à tous les athlètes et à leurs dirigeants.

Bonéro LAWSON

Commentaires  

 
+2 #3 nicolas 17-01-2013 17:23
C est un grand homme , mon grand père.
Citer
 
 
+1 #2 Jabak 21-11-2012 07:02
Citation en provenance du commentaire précédent de Koviévi:
N'importe quoi. Tu as pris combien pour écrire ces conneries. l'histoire vous rattrapera.

Ceci n'est point une connerie, cet officier retraité est un homme bon et juste. Moi personnellement je l'ai côtoyé, je vous rassure qu'il aime bien la rigueur et la justice. Lui et le feu AKPO sont des rares officiers militaires que les enfants de Gnassingbé Eyadema respectaient au même que titre leur père. Ceci est rare chez ces enfants enfants souvent impolis vis à vis des autres officiers, qui souvent vont leurs quémander de les soutenir auprès de leur père. Et c'est l'effet contraire chez Gnonfame et AKPO à qui les enfants de Gnassingbé allaient demander de les soutenir auprès de leur père. Tout ceci prouve que ces deux monsieurs sont propres et justes.
Citer
 
 
-2 #1 Koviévi 07-11-2012 10:56
N'importe quoi. Tu as pris combien pour écrire ces conneries. l'histoire vous rattrapera.
Citer
 

Copyright ©2005 www.etiame.com tous droits réservés.
Toute reproduction partielle ou intégrale doit faire l'objet d'une demande préalable.