Dimanche, Mai 20, 2018

Note des utilisateurs: / 2
MauvaisTrès bien 
AddThis Social Bookmark Button

Dans le cadre de l’enquête sur les incendies qui ont ravagé notamment les marchés de Lomé et de Kara, deux experts de la Police Scientifique française ont séjourné à Lomé du 18 au 25 janvier 2013. Focus Infos les a rencontrés et vous livre le contenu de leur mission.

FOCUS INFOS: Nous vous remercions de nous accorder quelques minutes pour cette interview malgré votre emploi du temps très chargé.

Hervé BAZIN : C’est nous qui vous remercions.

FI: Afin d’éclairer un peu plus nos lecteurs sur les raisons de votre présence au Togo, pourriez-vous nous en dire plus sur vos compétences et expériences en matière d’investigation sur les incendies?

HB: Je laisserai à mon collègue le soin de répondre à cette question pour son cas. Pour ce qui me concerne, j’occupe actuellement les fonctions de chef de la section ingénierie du feu au Laboratoire central de la Préfecture de Police et je suis aussi expert près la Cour d’Appel de Paris. Je me rends régulièrement sur des scènes d’incendie afin de travailler sur les causes de ces sinistres. Nous travaillons toujours selon une méthode opérationnelle préétablie et très rigoureuse à l’aide d’outils très sophistiqués. Nous sommes en effet la seule unité d’Europe à un modèle de simulation tenant compte des effets physiques d’un feu dans le cadre de nos expertises.

Francis DEBIASI: Pour ma part, j’appartiens au corps des sapeurs-pompiers de Paris et je suis responsable de la cellule investigations au sein de cette brigade. Dans le cadre de mon métier, je suis amené plusieurs fois par semaine à me déplacer sur des feux et à en tirer le plus rapidement possible de nombreuses conclusions (origine, propagation etc).

FI: Vous parliez il y a quelques instants de méthodes opérationnelles d’investigation très rigoureuses. Quelles sont-elles?

FD: La première chose à savoir, c’est qu’en matière d’enquête post-incendie, une hypothèse qui ne se fonde pas sur des faits scientifiques ou physiques déterminés n’est que supposition, jusqu’à preuve du contraire. Partant de ce constat, l’enquête incendie débutera par l’observation des locaux notamment de la dégradation des matériaux ainsi que les flux thermiques lors de l’incendie. Ces éléments ajoutés à une très bonne connaissance des matériaux permettront d’obtenir une parfaite lecture du feu. Après ces premières investigations, on cherchera à échanger avec les premiers intervenants à savoir les sapeurs pompiers mais aussi avec des témoins oculaires de ces sinistres. Ces éléments nous permettent d’établir ce que nous appelons des «RETEX» pour «retour d’expériences».

FI: Ces deux techniques permettent-elle à coup sûr de déterminer les origines des incendies?

HB: A l’aide de nos observations et des analyses qui sont effectuées en France, nous parvenons généralement à déterminer l’origine et parfois les causes des incendies. Au Togo, c’est notre seule mission.

FI: Dans combien de temps pourrez-vous livrer aux Togolais les premiers éléments de l’enquête en cours?

HB: Comme je l’ai déjà dit, nous sommes au Togo pour réaliser une enquête technique sur demande expresse des autorités togolaises. Après l’observation des trois marchés de Lomé, de Kara et d’Adidogomé et les analyses qui seront réalisées en France de certains produits retrouvés sur les lieux, nous remettrons aux autorités togolaises un rapport détaillé relatant nos conclusions. Je souhaite insister sur le fait que nous ne sommes pas présents au Togo pour déterminer les responsabilités mais simplement pour trouver des éléments techniques relatifs à l’origine et à la propagation de ces feux. Quant à la publication de nos conclusions, ce sera aux autorités togolaises d’en déterminer le moment opportun.

Merci beaucoup pour cette interview.

HB/FD: Ce fut un plaisir.

Source: Focusinfos

 

 

Commentaires  

 
0 #2 FLESH 08-03-2013 14:06
ces experts le sont-ils vraiment? comme le dit Poulet sur google ils st inexistants.le seul herve bazin est mort en 1996betvétait un écrvain; francis debiasi n'existe meme pas.Alors pour des gens aussi réputé, aucune trace sur la toile, je suis dubutative, chers compatriotes méfiance et vigilance.
Citer
 
 
+2 #1 Poulet 13-02-2013 07:38
C'est du n'importe quoi!!!

Ces SDF viennent encore trompe la vigilance des paisible population comme quoi ils sont des experts en incendie. Allez sur face book et cherchez les noms Francis Debiasi et vous verez vous meme aisi que Hervé BAZIN. le Togo se place maintenant a la tete des pays les plus voyoux. Il aussi tombe aussi bas pour croire a de telle scene. Vigilance Vigilance Vigilance
Citer
 

Copyright ©2005 www.etiame.com tous droits réservés.
Toute reproduction partielle ou intégrale doit faire l'objet d'une demande préalable.