Dimanche, Octobre 21, 2018

Note des utilisateurs: / 0
MauvaisTrès bien 
AddThis Social Bookmark Button

Le Togo est un pays entièrement à part où les prix des denrées alimentaires et des produits de première nécessité augmentent de manière exponentielle sans que les populations de base ne soient consultées, du moins par le biais de l’Association Togolaise des Consommateurs (ATC).

A part le carburant dont la population supporte difficilement le coût, les Togolais vont devoir souffrir la hausse du coût du sable qui sert pour la construction.

En effet, depuis quelques semaines, le prix du sable est passé de 25 000 F à 50 000 F CFA le camion. Selon des sources bien informées, c’est le syndicat des transporteurs  qui a doublé ce prix, avec pour prétexte que les carrières sont maintenant trop éloignées du centre ville et qu’il faut compter avec la cherté du carburant ainsi que l’entretien coûteux des camions. Mais ce qui étonne plus d’un Togolais dans cette pratique qui frise l’escroquerie, c’est le mutisme du ministère des Mines et plus encore du gouvernement qui se soucie très peu du bien-être des populations.

Cependant, quand il s’était agi d’interdire l’exploitation du sable marin, le gouvernement est sorti tambour battant pour s’expliquer. Il a fait passer plusieurs fois et des semaines durant des communiqués à cet effet. Mais quand il est question de protéger la bourse des honnêtes citoyens, le gouvernement est introuvable. Et pour cause, puisqu’il semble que c’est le pouvoir lui-même qui a confié ce marché aux Indiens pour ensuite bénéficier des retrocommissions; et si ce sont les populations qui devront être l’agneau sacrificiel, peu importe.

Il urge que les populations se lèvent comme un seul homme pour protester contre cette pratique mafieuse.

D.M

Copyright ©2005 www.etiame.com tous droits réservés.
Toute reproduction partielle ou intégrale doit faire l'objet d'une demande préalable.