Mercredi, Décembre 19, 2018

AddThis Social Bookmark Button

De Joseph Kokou Koffigoh à Gilbert Fossoun Houngbo en passant par Agbéyomé Kodjo, Koffi Sama, Yawovi Agboyibo, pour ne citer que ceux-là, le Togo a connu plusieurs Premiers ministres depuis la Conférence nationale souveraine.

Chacun de ces locataires de la Primature laisse des empreintes qui, somme toute, restent gravées négativement comme positivement dans la mémoire des Togolais. Si le Premier ministre de la transition de 1991, Joseph Kokou Koffigoh a préféré la facilité en rejoignant le camp adverse, abandonnant ses amis de l’opposition et trahissant le peuple togolais, Gilbert Fossoun Houngbo, quant à lui, donne l’impression d’être du côté du peuple alors qu’il le poignarde chaque jour dans le dos en participant allègrement aux pillages et à la dilapidation des ressources du pays.

Débarqué tambour battant de l’une des institutions des Nations-unies (en l’occurrence le PNUD) en 2008 pour apporter son expertise au Togo, notamment sortir le pays du marasme économique dans lequel il se trouve et augmenter le revenu des Togolais, Gilbert Fossoun Houngbo s’est finalement confondu avec ceux qui ont pris le pays en otage. On se rappelle encore ses sorties médiatiques fortement relayées par les médias publics acquis à la cause du pouvoir et ses déclarations à faire bander même un castré. N’est-ce pas Houngbo qui avait dit qu’il améliorerait sensiblement le quotidien des Togolais en six mois?

Au début, les Togolais, à la recherche d’un guide pour les conduire à la Terre promise, ont commencé par croire en l’ancien Directeur du PNUD-Afrique. D’ailleurs, comment cela pouvait-il en être autrement, puisque quelqu’un qui vient de là est supposé être un homme à qui les questions de développement doivent être une priorité? Mais les Togolais se sont vite ravisés lorsqu’ils ont commencé par se rendre compte que c’est plutôt le quotidien de Gilbert Houngbo seul qui augmente sensiblement pendant que le pays continue de descendre dans l’abîme.

En effet, en trois ans à la Primature, les châteaux de Houngbo ont poussé comme des champignons dans le pays. Au moment où les Togolais s’offrent difficilement un repas par jour, le Premier ministre et ses complices du pouvoir RPT mènent un train de vie qui pousse à la révolte. On pensait qu’avec son arrivée à la Primature, les vols, les pillages et les gaspillages, la corruption et autres détournements de fonds ne seront que de lointains souvenirs  pour le peuple togolais. Mais hélas, le keynésien semble soutenir ou même participe à ces crimes économiques qui mettent à genoux le Togo. Sa trouvaille demeure ses journées économiques qu’il organise en Europe, en Amérique et en Asie pour, dit-on, vendre le Togo aux investisseurs. Mais jusqu’aujourd’hui, aucun de ces investisseurs n’a encore rêvé tenter une aventure dans le pays. Or ces voyages que le Premier ministre fait avec presque tout le gouvernement coûtent des fortunes à l’Etat. Et c’est le contribuable togolais qui en souffre.

Gilbert Houngbo feint d’ignorer les nombreuses crises sociopolitiques qui secouent le pays et qui sont à la base de la méfiance de ces investisseurs. Comment peut-on demander à un opérateur économique de risquer des affaires dans un pays où la justice est à double vitesse, où le pouvoir d’achat des populations est très insignifiant et où chaque jour des milliers de personnes qui descendent dans la rue pour réclamer leurs droits élémentaires sont sauvagement réprimés et les meneurs des manifestations arrêtés et torturés? On ne peut pas gagner la confiance des investisseurs quand on gère des crises sociales avec amateurisme, comme c’est le cas tout récemment dans le bras de fer qui a opposé le Syndicat des praticiens hospitaliers du Togo au Gouvernement. Là encore, l’ancien patron du PNUD-Afrique a montré aux Togolais que ses préoccupations sont autres que dans la recherche de leur bien-être. Sinon, Houngbo et son gouvernement ne laisseraient pas leurs compatriotes mourir dans les hôpitaux avant de se décider à satisfaire les revendications légitimes des agents de santé. Le keynésien a déçu les Togolais en arrivant jusque-là. C’est à juste titre si nombre d’observateurs trouvent que Gilbert Fossoun Houngbo a été un faux espoir pour le peuple togolais et qu’il a fini par prendre la forme du vase qui le contient.

Devant tous les maux qui minent la société togolaise aujourd’hui, le Premier ministre reste silencieux. Il donne l’impression de n’être capable de rien sans son mentor Faure Gnassingbé qui, lui, est devenu le plus grand voyageur de la planète. Il n’a que faire de la souffrance de ses gouvernés. Houngbo se voit à chaque fois obligé d’attendre son retour avant de régler les urgences dans le pays, comme on l’a remarqué dans la résolution de la grève des agents de santé il y a quelques jours. En tout cas, de tous les Premiers ministres que ce pays a connus, Gilbert Houngbo se révèle le plus décevant vu ce qu’il était avant d’être débarqué à Lomé. Que les hommes changent!

K.I.

Commentaires

 
+1 #9 Roman 21-07-2011 08:48
M. Tagayibi, toi aussi tu as parlé de corrompus auxquels l'on faisait allusions. Celui qui qui se complait et mange à la même table que des corrompu est aussi un corrompu. Prquoi défendre ongle et bec celui qui trouve son plaisir ds le malheur des togolais? Sil ne peut rien changer qu'il démissionne pr marquer son désaccord par rapport aux pratiques utilsées par le système RPT. Sinon il est comptable dela misère des togolais et toi son avocat avec.
Citer
 
 
0 #8 Roman 21-07-2011 08:22
Mon cher Tagayibi, prquoi veux-tu qu'on changer de disque? A toi de ns dire en ton âme et conscience que c'est des mensonges que ns racontons. Ns te taxons de corrompu parce que tu cautionnes et tu défends le pillage du pays.
Citer
 
 
0 #7 Tagayibi 20-07-2011 21:41
Vous pourriez changer de disque, vous deux Roman et Gantepe? "detournement d'argent, construction de palais"....Ce sont de sempiternelles trouvailes en forme d'accusation d'agitateurs a court de plaintes bien fondees. Developpez-moi des critiques objectives et je souscrirai a vos intentions et croirai en leur noblesse... Pour l'instant en me taxant de corrompu sans meme me connaitre, c'est vous qui etes dans le role du "bad guy"!
Citer
 
 
-1 #6 Roman 20-07-2011 09:13
Depuis que ce Houngbo est là aucune réforme politique n'a été entreprise, la situation économique s'empire malgré les cascades de remises de dettes des bailleurs. Il ya toujours des régies parallèles qui détournent les fonds de l'Etat pr construire les palais de Faure à travers le pays. les manifestations sont réprimées par les forces de l'ordre et notre cher gilbert se complait avec le pouvoir pr satisfaire son ventre
Citer
 
 
0 #5 Roman 20-07-2011 08:16
Mon cher Tagayibi, moi je te mets au defi de lister ce que ton PM a fait de bon depuis qu'il est là. Je suis sûr que tu fait parti des pilleurs qui pivotent autour de lui. C'est vraiment decevant.
Citer
 
 
0 #4 Tagayibi 16-07-2011 01:26
Corrompu toi meme,Roman!Au point de cherir ce qui ressemble plus a un tract qu'un texte d'info...je te mets au defi de me profiler ce qu'est un bon PM,d'apres tes criteres d'evaluation.Et l'autre de Gantepe, combien d'enfants toi tu fais deja? Ne parle pas de ce dont tu n'as pas connaissance....
Citer
 
 
-1 #3 Gantépé 14-07-2011 19:24
Houngbo est effectivement ce qu'il y a de plus décevant des PM du Togo. evidemment ses sous fifres ont laissé entendre que c'est un bosseur, un homme de terrain qui avait donné 6 mois aux togolais pour éradiquer de la misère. Conclusion plus de 2 ans plus tard? Les togolais sont plus démunis que tout. Et le sieur Houngbo multiplie villas et maîtresses à travers la ville de Lomé. Que peut-on faire de bien avec les Gnassingbé? Plusieurs enfants. Point
Citer
 
 
0 #2 Roman 14-07-2011 09:12
Monsieur TAGAYIBI n'a rien compris. Avec des gens allergiques à la vérité comme toi le Togo ne peut pas avancer.
Par conséquent continuez à nous sensibiliser sans tenir compte de l'avis de cet autre corrompu de Tagayibi
Citer
 
 
-4 #1 Tagayibi 13-07-2011 18:00
C'est vous qui etes decevant a travers cet article. Une sortie dans la presse, pour peu qu'on la veuille credible,utilis e des guillemets bien plces pour citer des gens, un conditionnel pese au plus juste pour nuancer, etc..Mais la, vous donnez dans l'affirmation gratuite sans peine. M. Houngbo fait de son mieux avec son amour du Pays, sa boulimie habituelle du travail et n'a rien a voir avec le cercle corrompu auquel vous faites allusion. Ce n'est pas du jour au lendemain que le Togo sortira de tunnel si des gens de votre trempe continue d'afficher mordicus un negationnisme beat....
Citer
 

This content has been locked. You can no longer post any comment.

Copyright ©2005 www.etiame.com tous droits réservés.
Toute reproduction partielle ou intégrale doit faire l'objet d'une demande préalable.