Mardi, Mai 22, 2018

AddThis Social Bookmark Button

C'est un message qui vient directement d'un agent du Service de Renseignements et d'Investigations (SRI) qui a requis l'anonymat. Angèle KOUKPAKI de «La Légende Fm», Justin ANANI de «Crocodile News», Idelphonse Koffi Koba AKPAKI de «La Gazette du golfe», Ferdinand Mensan AYITE de «L'Alternative», Jérôme SOSSOU de «Triangle des enjeux», Isidore AKOLOR de «Actu-Expresse», Francis Pédro AMOUZOU de «Crocodile News» et d'autres journalistes de la «Légende Fm», sont les journalistes dont les noms ont été cités par la présentatrice, Angèle KOUKPAKI au cours de son émission «Dou né nyo» de ce mardi 16 avril 2013.

Ces journalistes, considérés comme des éveilleurs du peuple de part leurs prises de position au cours des émissions et débats, doivent subir le châtiment suprême, c'est-à-dire la mort parce que leur sort est déjà scellé. Ainsi des plans machiavéliques sont concoctés dans certaines officines proches du pouvoir du Togo pour attenter physiquement à leur vie. L'information a fait grand bruit dans la capitale togolaise quand les auditeurs de cette station largement écoutée de Lomé et ses environs, se sont rendu compte qu'elle émanait, à en croire la présentatrice de l'émission, d'un agent du Service de Renseignements et d'Investigations (SRI) qui a requis l'anonymat.

 

Pour le moment, la liste de ces journalistes à assassiner, à en croire la présentatrice de l'émission Angèle KOUKPAKI de «La Légende Fm» a été transférée au ministre de la sécurité et de la protection civile, Yark Damehane afin que des dispositions soient prises pour éviter que le pire ne se produise. Il y a lieu de faire remarquer que ces journalistes qui sont aujourd'hui dans le viseur du pouvoir sont pour la plupart critiques à l'égard des autorités en place.

Commentaires  

 
+1 #1 christian 20-04-2013 12:39
c'est inconcevable que dans un pays qui se dit démocratique on puisse par des plans rusés vouloir zigouiller un journaliste qui fait sa besogne dument.il y a eu maints assassinats dans ce pays ;toujours:"les enquetes sont diligentés "et toujours les résultats restent dans les placards.messieurs les journalistes vous etes protegés par un etre supreme.quoique vous soyez menacés soyez galvaniser,que ces menaces vous revigorent car le peuple est derriere vous.
Citer
 

Copyright ©2005 www.etiame.com tous droits réservés.
Toute reproduction partielle ou intégrale doit faire l'objet d'une demande préalable.