Lundi, Février 19, 2018

Note des utilisateurs: / 0
MauvaisTrès bien 
AddThis Social Bookmark Button

Faire le point sur les deux jours de débrayage et élaborer ensemble avec la base les perspectives d’avenir pour ce qui concerne la lutte syndicale. Ce sont entre autres objectifs de l’Assemblée Générale (AG) tenue hier vendredi 31 mai 2013 au siège du SYNPHOT à Avénou, dans la capitale togolaise par les travailleurs, membres de la Synergie des Travailleurs du Togo (STT). Nombreux sont ils à prendre d’assaut ledit siège à l’appel des responsables de la coordination.

Non contents d’avoir été floués par les autorités togolaises en charge du dossier des travailleurs, sur les huit (8) points que comporte la plateforme revendicative, la base à travers ladite AG a décidé de reconduire une nouvelle  grève de 48 heures, à compter du mardi 04 au jeudi 06 juin 2013. A en croire la Coordinatrice nationale Nadou LAWSON, ils sont tournés en bourriques par les autorités compétentes. «Quand nous allons à la négociation, on nous dit une chose, nous revenons rapporter. Le lendemain, on va on dit le contraire de ce qu’on avait dit», a-t-elle confié. «Prenons l’exemple des retraités. Nous avons signé un préaccord pas plus tard su le 23 avril dans lequel nous avons demandé à ce que les 20 et 30.00F qui nous avaient été accordés, soient accordés aux retraités. On nous avait dit non que le gouvernement ne le ferait pas. Nous lui avons dit, s’il ne le ferait pas, alors nous exigeons que ce qui serait négocié à al table de négociation, puisse être appliqué aux retraités dès ce 2013. A la reprise des négociations, on avait dit que le gouvernement n’a jamais dit ça. Et que c’est la Synergie qui a demandé et que ça reste une simple demande. Le gouvernement ne va pas accorder», a laissé entendre Nadou LAWSON.

 

Plus jamais, les travailleurs togolais en général et les responsables de la coordination en particulier doutent de la bonne foi des autorités togolaises au regard du dilatoire dont ils font montre au cours des discussions. C’est fort de ce constat que la STT lance une nouvelle grève de 72 heures à compter du mardi pour ramener le gouvernement togolais à la table de négociation. Vivement que les autorités entendront raison et honoreront à leurs engagements vis-à-vis des travailleurs togolais.

Koffi Koba A.

Copyright ©2005 www.etiame.com tous droits réservés.
Toute reproduction partielle ou intégrale doit faire l'objet d'une demande préalable.