Mardi, Mai 22, 2018

Note des utilisateurs: / 0
MauvaisTrès bien 
AddThis Social Bookmark Button

C’est à la surprise générale que les responsables du Collectif «Sauvons le Togo» ont annoncé à leurs militants et sympathisants leur décision de prendre part aux prochaines législatives malgré les manœuvres dilatoires orchestrées par le pouvoir en place pour les pousser à un boycott. Et c’est dans cet élan et malgré les risques que ces responsables se sont lancés dans la campagne électorale samedi par une gigantesque marche à travers les grandes artères de la capitale.

Jean EKLOU, Alphonse KPOGO et Gérard ADJA ont été ces vaillants militants de l’opposition  arbitrairement arrêtés et gardés pendant des mois dans les geôles de la gendarmerie nationale et à la réserve de la gendarmerie dans l’affaire des incendies des marchés du Togo. Ces derniers libérés l’avant-veille du lancement de ladite campagne surtout Jean EKLOU et Alphonse KPOGO ont été accueilli sous des ovations ainsi que le leader le de l’Alliance Nationale pour le Changement (ANC), Jean-Pierre FABRE au point de départ de la marche au foyer Pie XII de Lomé et ont comme à leur habitude participé à ladite marche jusqu’au point de chute à la place du changement où attendait Gérard ADJA encore souffrant.

 

Riche en couleurs et marquée par des chants et danses Akpèssè et autres, la marche a rassemblé des milliers de militants, sympathisants et toute personne éprise de justice, de paix et d’alternance qui ont encore crié leur ras-le-bol des tenants de ce système cinquantenaire qui a pris le Togo et les Togolais en otage. «Nous ferons un vote sanction le 25 juillet prochain et nous vous chasserons de l’Assemblée. Bande de vaut rien», criaient la foule de manifestants. C’est dans cette ambiance que la marche a abouti à la place du changement où attendaient d’autres personnes aussi nombreuses que les marcheurs venus.

Plusieurs interventions ont été faites mais il faut retenir surtout celles des trois responsables relâchées à savoir: Jean EKLOU, Alphonse KPOGO et Gérard ADJA qui dans une adresse à la foule, ont témoigné leur remerciement à Dieu et leur gratitude à tous les Togolais qui ont œuvré chacun de leur côté pour qu’ils recouvrent la liberté. Le Coordonnateur national du CST, Ata Messan Zeus AJAVON s’est aussi réjoui de la libération de ses collègues et a invité les togolais à rester mobiliser et vigilants surtout le jour du vote. Idem quant au  leader de l’ANC, Jean-Pierre FABRE qui s’est aussi réjoui de la libération de Jean EKLOU, Alphonse KPOGO et Gérard ADJA et exhorté les uns et les autres à prendre au sérieux les prochaines élections législatives qui sont enjeu et qui détermineront celles de 2015. «Je vous demande de rester sereins et d’être vigilants. La victoire nous l’aurons si vous le voulez», a-t-il indiqué avant de lancer la campagne des forces démocratiques.

Augustin Koffi Koba, etiame.com


Copyright ©2005 www.etiame.com tous droits réservés.
Toute reproduction partielle ou intégrale doit faire l'objet d'une demande préalable.